Un "coolie" est un travailleur non qualifié, un manœuvre payé à la journée. A certaines périodes la demande en coolies est forte en agriculture. A d’autres périodes c’est dans la construction. Par contre à certaines saisons, durant les semaines de mousson par exemple, il arrive qu’il n’y ait pas de travail du tout.

Evaluer le salaire mensuel d’un coolie n’est donc pas simple. Parfois le coolie gagne très bien sa vie, parfois c’est la misère. La nature du travail payé à la journée empêche les coolies d’économiser. "Ce qui est gagné le jour est dépensé le soir".

Aucune sécurité d’emploi, aucune compensation en cas de non travail, en cas d’accident. Les coolies dépendent souvent de leurs propres parents quand ceux-ci ont réussi à garder quelques sous. L’inverse est tout aussi vrai.