Accueil du site - Glossaire (Notes explicatives) - LE "DIEU PREFERE" DE L’ENFANT
JPG - 34.7 ko
Ganesh

L’hindouisme est multiforme et les dieux sont foison. Chaque famille a son culte et son dieu préféré. Mais bien sûr, à tout seigneur tout honneur, c’est Ganesh qui tient la place prépondérante. Toute cérémonie quelle qu’elle soit, commence par une prière à Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, fils du couple divin Shiva et Parvati.

On ne prie jamais "Ganesh", cela manquerait de respect, on l’appelle par un de ses multiples attributs tels que Vinayagar, le Lumineux, Ganapati, le père des Ganas, Pillayar, l’Enfant-Dieu, Manakular, etc. etc.

Ganesh est le dieu préféré de quasi tous les enfants. Ils ont avec ce dieu un rapport particulier, ils lui parlent d’égal à égal (c’est un enfant-dieu…), ils lui confient leurs secrets, parfois aussi ils le boudent quand il n’exauce pas leurs prières, il n’est pas rare qu’ils le mettent "au coin", qu’ils retournent son effigie et qu’ils le menacent de ne plus le prier, etc...

Les dieux principaux des familles sont nombreux : Krishna (le dieu à la flûte), Ayanar, Hanuman, Angaleia, Lakshmi, Saraswathi et bien d’autres, le sujet est trop vaste pour être développé ici.

Il arrive souvent que le dieu préféré d’un enfant hindou soit …Jésus ! Dans la mythologie hindoue l’histoire de Jésus est très similaire à celle de Krishna. Pour les hindous Jésus est considéré comme un avatar de Vishnu, cela ne fait aucun problème pour eux. Il ne faut pas oublier que "pour un hindou toute religion est bonne…"

Les hindous se rendent régulièrement dans les lieux de culte chrétiens dont le plus célèbre au Tamil Nadu est le fameux ensemble d’églises de Velangkanni sur la côte Ouest.

La région de Pondicherry-Tamil Nadu compte environ 15 % de chrétiens. Les conversions ne sont pas toujours d’ordre spirituel, elles peuvent être "opportunistes" pour obtenir tel ou tel avantage ou promesses des politiciens locaux.